By Aurélie Dagneaux, KF11, Ecuador

One of my favorite questions when interviewing borrowers for new loans and journals (update on a loan), is: “What are your dreams and hopes for the future?”

Tough question, but on this one I always get an answer. The top 3 are: “build my house”, “give education to my children” and “improve my economic conditions”.

Why do I ask that question? To write the loan story, we try to tell you who the borrower is, his family details, his occupation, why he needs the loan, what challenges he faces,  the little plus to make you connect (plays soccer, likes to sing,…) , and his dreams and hopes.

They all have dreams. YOU can help fulfill them.

Let me tell you what the questions behind a good storytelling are…

Most loans here at Cooperativa San Jose are for agriculture: buy seeds, crops, supplies, compost, or fertilizers and pesticides (crop diseases are high).

As for challenges they face, they always have something to say: too much/not enough rain and crop diseases are top of the list.

There is one question I stopped asking after 25 journal updates: “what are the recent successes or good news you had?” Their puzzled or sad looks made me realize it’s out of the context here.
Life is tough in the Andes Mountains. At 10.000 feet above the sea level, you raise 3 main products: corn, potatoes, and beans and work hard, 7 days a week, 12 hours a day. People hardly smile here, contrary to most South American countries.

Yet, when it comes to their children, they always have a smile on their face. Providing education and a better life to their children rank high on their dream list…

I like to make them smile and be their little entertainment of the day.  That’s why I love to bring a Kiva’s borrower page to show them what they look like on the internet. First they are shy. Then surprised; and finally they laugh and pass it around, proudly. They love to see YOU, lenders, as well. So be nice to them, include a picture of yourself on your lender page.

I also enjoy asking: “What do you do in your free time?”. The most common answer is sports: volleyball or soccer. The third most popular being “in agriculture we work all the time, so what do you call free time?”…
But always in a nice way, never complaining. People may not have much over here, they are very caring and extremely nice, how hard life can be.

Those 15-20 minutes spent with each of them to collect their story and later tell it to you, is definitely the highlight of being on the field.
They make you forget the 4 hours bus ride and then 4 hours on the back of a motorcycle you had to take to be there and share that precious moment with them.

Make a dream come true: make a loan! See one being fulfilled: read a journal update.

————————————————————————————————————————————–

Ma question préférée, lorsque j’interviewe des clients pour des nouveaux prêts ou pour des suivis de crédits existants, est : « Quels sont vos rêves pour le futur ? »

Question difficile, mais j’obtiens toujours une réponse. Le top 3 étant : « construire ma maison », « envoyer mes enfants à l’école » et « améliorer mes conditions de vie »

Pourquoi est-ce que je pose cette question ? Pour vous raconter l’histoire d’un crédit, nous essayons de vous décrire qui est l’entrepreneur, sa vie familiale, son métier, pourquoi il sollicite ce crédit, quels sont les challenges qu’il rencontre, le petit plus qui créera le lien entre vous (il joue au foot, il adore chanter…) et ses rêves.

lls ont tous des rêves. Et VOUS pouvez aider à les réaliser.

Laissez-moi-vous en dire plus sur les questions qui se cachent derrière le portrait d’un entrepreneur…

Cooperativa San Jose dispense principalement des crédits pour l’agriculture, pour acheter des semences, de l’engrais, des matières premières, des fertilisants et des pesticides (les parasites sont légion)

Quand il s’agit des défis rencontrés, ils deviennent prolixes : trop/pas assez de pluie, et parasites sont les principaux.

Apres 25 interviews pour des mises à jour, j’ai arrêté de poser la question : « Quels sont les succès récents ou les bonnes nouvelles que vous avez eus ? » Leurs regards étonnés ou tristes m’ont fait comprendre que la question est inappropriée ici.
La vie est dure dans les montagnes andines. A 3000m d’altitude, vous cultivez 3 produits principalement : mais, pommes de terre et haricots. Vous travaillez dur,  7 jours par semaine, 12 heures par jour. Les gens sourient très peu ici, contrairement à la plupart des pays d’Amérique du Sud.

Mais quand il s’agit de parler de leurs enfants, leur visage s’éclaire d’un sourire. Permettre à leurs enfants d’étudier, et leur offrir une vie meilleure, font partie de leur priorités.

J’aime les faire sourire et être leur petite distraction de la journée. C’est pourquoi j’aime leur apporter un profil Kiva de client, pour leur montrer à quoi ils ressemblent sur internet. D’abord ils sont timides, puis surpris, et finissent par rire et montrer aux autres leur profil, avec fierté. Ils adorent voir à quoi vous ressemblez, vous préteurs Kiva. Soyez sympas, mettez une photo de VOUS sur votre page de prêteur.

J’aime aussi leur demander : « Que faites vous pendant votre temps libre ? » La réponse la plus fréquente étant « du sport », volley ball ou foot. Ensuite vient « dans l’agriculture, nous travaillons en permanence, dont qu’est ce que vous appelez du temps libre ? »…
Mais toujours de façon très polie, sans jamais se plaindre. Les gens ont beau ne pas avoir grand-chose ici, ils sont très gentils, aussi dure la vie soit-elle.

Ces 15 à 20 minutes avec chacun d’entre eux pour écouter leur histoire et vous la raconter ensuite, sont le point culminant de cette expérience terrain. Elles vous font oublier les 4 heures de bus, suivies de 4h à l’arrière d’une moto, que vous avez du endurer pour être là, et partager ce moment avec eux…

Aidez un rêve à se réaliser : PRETEZ ! Voyez en un devenir réalité : lisez une mise à jour !


Add Your Comments

LendingOnKiva